À 19h40, retrouvez le cardinal centrafricain Dieudonné Nzapalainga sur le plateau de KTO, installé à Rome pour toute la durée du Synode sur les jeunes, la foi et le discernement vocationnel. L’archevêque de Bangui, qui a été nommé Père synodal par le pape François, est interrogé par Philippine de Saint Pierre.

Après une semaine de travail en assemblée synodale, le cardinal Nzapalainga tient à témoigner des joies et des peines des jeunes de son pays. Il partage aussi son regard et ses attentes sur le Synode, comme il l’a déclaré lors d’une conférence en Salle de Presse du Saint-Siège : « Nous venons faire rythmer les soucis des jeunes, les faire croiser avec l’Évangile et je vois les visages multiples ; l’expression de l’Église avec plusieurs couleurs venant d’Océanie, d’Afrique, d’Europe, d’Asie. Tout ça, c’est l’Église membre du corps du Christ ! ». L’archevêque exprime aussi ses priorités pastorales pour la jeunesse.

Archevêque de Bangui depuis 2012, créé cardinal par le pape François en 2016, le missionnaire spiritain s’est fortement engagé pour la paix et le dialogue dans une République Centrafricaine en crise, déchirée par une guerre entre factions rivales et des tensions qui instrumentalisent les appartenances religieuses. C’est lui qui en novembre 2015 avait reçu le pape François afin d’encourager la paix. Le Saint-Père avait fait le choix d’ouvrir à Bangui la première porte de la Miséricorde, anticipant l’ouverture du Jubilé de la Miséricorde à Rome.

Entretien avec le cardinal Dieudonné Nzapalainga diffusé à 19h40 et à revoir ensuite ici

Le Synode sur la jeunesse, la foi et le discernement vocationnel 2018

Reportage
Centrafrique : Mgr Nzapalainga sur le front de la paix