Et si on mettait un peu le pied sur le frein ? Et si on reprenait le temps de sentir, de voir, de goûter ? Chaque aliment mérite le détour, à condition que nous nous intéressions, sans gloutonnerie, à sa saveur et à son histoire, par respect pour la création et ses auxiliaires.

Voilà le message de bon sens que rappelle aujourd’hui Tugdual Derville dans sa chronique hebdomadaire. En effet, savourer, c’est honorer la nature, le travail des hommes et le Créateur. Chaque aliment - cuisiné ou non - a une histoire qui mérite le détour et nous aide à apprécier davantage la vie. Et ce, jour après jour, repas après repas.

Une réflexion qui prend tout son sens en ce temps de Pâques, où la joie de la Résurrection et la fin des efforts du Carême ne doivent pas pour autant laisser place à la gloutonnerie !

Ecologie humaine Goûter pleinement diffusé ce mercredi 19 avril 2017 à 20h35, et à revoir ensuite sur cette page.