La Nuit des Témoins 2017 - Affiche« Soit tu te convertis, soit on te décapite ! » Cette phrase n’est pas tirée de la Légende dorée rédigée au XIIIe siècle par Jacques de Voragine, racontant par le menu les martyres des premiers chrétiens. Non, cette phrase est encore dite au XXIe siècle. Trois des personnes, ou leurs connaissances, qui ont entendu ce genre de menace viennent en parler ce soir, dès 20h00, à Notre-Dame de Paris, et sur KTO, qui restransmet l'événement en direct depuis la cathédrale Notre-Dame de Paris.

Il s’agit du Père Jacques Mourad, moine syrien de la Communauté de Mar Moussa qui a été otage de l’État islamique durant cinq mois en 2015 ; de Mère Marie-Catherine Kingbo, originaire du Niger, supérieure de la congrégation des Servantes du Christ, fondatrice de cette communauté en pleine région musulmane ; et du Père Philippe Blot, missionnaire des Missions étrangères de Paris, présent depuis six ans en Corée du Nord où il risque sa vie pour aider des réfugiés nord-coréens à fuir leur pays, réfugiés dont il est devenu le porte-parole.

« La force de la Nuit des témoins, c’est de donner la parole à des témoins qui vivent ce qu’ils disent, souvent au risque de leur vie. C’est la parole en actes et cela touche les cœurs », déclare Marc Fromager, directeur de l’AED (Aide à l'Eglise en Détresse).

La nuit des témoins 2017, à voir en direct de la cathédrale Notre-Dame de Paris à partir de 20h00 sur KTO, et à revoir ensuite sur cette page.
Pour en savoir plus sur La Nuit des Témoins, aller sur cette page spéciale.