Abraham est ce personnage biblique à la frontière entre le mythe et la légende. Né il y a 3800 ans en Mésopotamie, fils de l’amorite nomade Térah, Abraham est le premier à avoir cru à la promesse de Dieu. Loin de l’apologie, l’ancien testament donne de l’ancêtre commun des juifs, des chrétiens et des musulmans un portrait contrasté. Abraham y fait le lent et difficile apprentissage d’une vie qui se laisse progressivement guider par Dieu. En cela il ressemble à tous les hommes traversés par le doute, les peurs et les épreuves. L’exemple de sa vie n'en reste pas moins édifiant.

Qui se cache derrière Abraham ? Une question à laquelle la théologienne Sylvaine Lacourt, laïque consacrée de la Communauté des Béatitudes, tente de répondre, aujoud'hui, dans les « jeudis théologie » un cycle de conférences proposé par le Collège des Bernardins. 

Qui se cache derrière Abraham, Les jeudis théologie, diffusé à 10h25 et à revoir ensuite ici